Travailler plus pour prier plus

[Un premier] scénario présente la Révolution agricole comme une erreur de calcul. Il est très plausible. L'histoire fourmille d'erreurs de calculs bien plus idiotes. Mais il existe une autre possibilité. [Même s'il est difficile de prouver que les populations d'avant l'écriture étaient motivés par la foi plutôt que par la nécessité économique], il est fort... Lire la Suite →

Réussite de l’espèce

La monnaie de l'évolution, ce n'est ni la faim ni la souffrance, mais les copies d'hélices ADN. De même qu'on mesure la réussite économique d'une société uniquement au solde de son compte en banque, et non au bonheur de ses employés, de même la réussite d'une espèce dans l'évolution se mesure au nombre de copies... Lire la Suite →

La grande escroquerie

Loin d'annoncer une ère nouvelle de vie facile, la Révolution agricole rendit généralement la vie des cultivateurs plus difficile, moins satisfaisante que celle des fourrageurs. Les chasseurs-cueilleurs occupaient leur temps de manière plus stimulante et variée et se trouvaient moins exposés à la famine et aux maladies. Certes, la Révolution agricole augmenta la somme totale... Lire la Suite →

L’âge du blé

La transition agricole commença autour de 9500-8500 avant l'ère commune [...]. Elle s'amorça lentement et dans une zone géographique restreinte. Blé et chèvres furent domestiqués autour de -9000 ; pois et lentilles vers -8000 ; oliviers vers -5000 ; chevaux autour de -4000 ; et vignes -3500. [...] vers 3500 avant notre ère la principale... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :